Très peu convaincu, il vous tance:

« Un détective britannique, dites-vous? Et vous n’avez pas l’impression qu’on est en Suisse? Qu’est-ce qu’un détective anglais aurait comme pouvoir, importance ou influence ici? Allez, déguerpissez, fripouilles! »

Que faites-vous?

Vous continuez de vous balader dans le musée. Après tout, vous avez pris vos billets. Cliquez ici.

Ou vous l’invectivez:

« Fais pas le malin gros billou. On connaît la rue. On vient de la rue. La rue, c’est nous. On a nos billets, alors lâche-nous. On est venu ici pour te poser quelques questions sur mardi nuit. T’as intérêt de coopérer, parce que sinon, c’est festival de bourre-pif. Le tien. On devrait d’ailleurs pas avoir trop de problème à le trouver. Alors bafouille! » Cliquez ici.

Ou vous tentez la voie légale:

« Mais nous travaillons aussi pour Police cantonale de Genève. La preuve. Répondez à nos questions. » Cliquez ici avec le code correspondant.

Ou

Vous ressortez du musée pour poursuivre votre enquête. Et tant pis.